Tout a changé

A Bourges quand on discute avec des pros, qu’on va à des tables rondes, le même discours revient à peu près partout et chez tout le monde: « Internet a tout changé : la manière de faire de la musique, la façon de la vendre, les pratiques d’écoutes et de découvertes. C’est un ras de marée, plus rien n’est comme avant c’est incroyable. A mon dieu c’est fou c’est une révolution ».

Alors, forcément, on se dit « merde, ils ont tous découvert le saint graal du mec qui bosse dans la musique aujourd’hui, le nouveau modèle économique» ! Et tout le monde est d’accord, tout a changé ! Et ensuite au cours de la discussion les mêmes expliquent le plus sérieusement du monde que pour promouvoir l’artiste dont il s’occupe ben ils attendent la sortie de son CD pour faire de la pub dans la presse écrite et essayer de passer en radio le single qu’ils auront extrait du 12 titres. Et qu’ils sont en train de monter une tournée pour promouvoir l’album. Enfin le CD. Le CD qui sera distribuée à la FNAC. Et puis là ils te proposent un sample Cd gratuit de ses 5 artistes en s’excusant presque qu’il soit gratuit « mais tu comprends c’est pour faire découvrir quoi ».

Ca change mais comme avant

Mais heu ah ben merde mais attends mais heu ahaha tu n’as RIEN changé dans ta manière de faire, vendre et promouvoir ta musique ? Eh ben non voilà. Faut pas chercher pourquoi personne l’a trouvé le nouveau modèle. Personne le cherche 1 .

Que Pascal Nègre le cherche à sa façon, c’est normal et j’en reparlerai à part. Mais que dire des autres que ce système étouffe, que cet engrenage « production, sortie de CD, tournée » qui s’étale sur 12 à 24 mois laisse exsangues. Ce petit label qui met en avant son artiste une fois tous les 12 mois et qui doit donc à chaque sortie d’album refaire exactement (ou presque) le même effort ? Ben oui ce système marchait il y a 15 ans. 40 à 50 sorties d’album par mois plus des démos mais qu’on traitait comme des démos. Aujourd’hui on doit être à 500 c’est-à-dire entre le moment où tu appelles le journaliste pour le CD1 et le CD2 il a peut-être vu passer 1000 ou 2000 groupes.

Soit ton protégé a percé un brun et roule, le journaliste s’en souviendra (et les auditeurs aussi). Soit non. Et et et ben faut tout recommencer. Juste tout recommencer. Hors c’était la raison d’être du développement de carrière des artistes: on travaille sur le moyen ou le long terme. Tu poses une pierre par çi par là. Aujourd’hui tu poses tout plein de pierres partout et le lendemain tu reviens sur le chantier et heu ah ben qui m’a prit mes pierres ? Le mouvement perpétuel existe, je l’ai créé !

Et Toute l’industrie musicale « canal historique » en est là. Tout a changé, c’est pour cela qu’on fait pareil. Ca promet.

1 La promotion avant Internet


2 Promotion APRES Internet


bien sûr c’est tout à fait faux. Je fais uniquement référence à la partie hébergé de l’Iceberg. Il y a énormément d’initiatives en cours. Mais souvent sur des niches (de styles ou de distribution). A suivre sur ce blog.