Le Tour du monde en 80 clips

Le principe est simple, très simple et tout est dit dans le titre : un pays ou une étape égale un clip envoyé par une personne du pays si possible ou sélectionné par ma pomme.

Pourquoi ?

Tour du monde en 80 clips

Oui c’est vrai pourquoi. Après tout la musique est accessible depuis partout pour tout le monde aujourd’hui. Oui mais de même que les premières études sur l’email montrèrent qu’on écrivait plus à ses voisins ou à ses collègues qu’on croisait tous les jours, on a tendance à aller chercher la musique là où on a l’habitude. Et du coup, finalement, on tourne un peu en rond dès qu’on s’extrait des US, de l’Angleterre et de la France pour les français. Ce qui quand même est un petit peu dommage non. Ou alors il faut passer des heures à décortiquer pleins de truc pour devenir hyper pointu sur le folklore bantoustan. Ce qui est un peu dommage aussi.

D’où le tour du monde en 80 clips.

Parce que les raccourcis: France = Johnny, Australie = INXS, Italie = Eros Ramazotti etc ben non non et merde. Et puisque je parle d’Australie, c’est bien foutu tiens, c’est le premier pays. Choisi parce que c’est moi qui décide.

Australie | Eleventh He Reaches London

L’Australie c’est typiquement le pays dont on pourrait se dire que finalement on connait. Vu d’ici. Midnight Oil, AC/DC, INXS et roule. Voici donc le clip idéal puisqu’il rappelle furieusement Midnight Oil période Diesel& Dust. Il le rappelle et pourtant il propose un rock assez différent. Pas une révolution ou un ovni donc, mais un putain de morceau! Manière de réconcilier le cliché et une certaine réalité. Oh, Brother démarre sobrement mais mérite 2-3 écoutes pour donner sa pleine mesure. Vous m’en direz des nouvelles.

Pourquoi le groupe s’appelle-t-il le 11ième il arrive à Londres? aucune idée. Si vous savez… Mais le nom me plait bien et le clip aussi. Le groupe existe depuis 2002 et vient de sortir un deuxième album: Hollow Be My Name.

Retrouvez Eleventh he reaches London sur son site web.

Merci à Andrew McMillen pour la contribution. Thanks Andrew.

Indonésie | Holy City Rollers

Alors il donne pas furieusement envie de de danser ce clip de Kingdom of Allordia? Du rock tout simplement mais d’Indonésie et avec un putain de groove. Un clip un peu bizarre, un peu cheap. Royal.

Retrouvez le groupe sur le myspace de Holy City Rollers.

Cambodge| Pou Khlaing

Le clip s’appelle Yeahk!, le groupe Pou Khlaing et ne me demandez pas comment ça se prononce. Mais il me semble que c’est un bon mix entre hip hop traditionnel et musique cambodgienne traditionnelle. Enfin vu de chez moi…

Thailande | Saliva Bastards

Un groupe au nom hum bizarre mais qui envoieun rock tendu, serré et prenant. Vous pouvez les retrouver sur le MySpace de Saliva Bastard. Je n’en sais pas beaucoup plus, donc si vous avez des infos…

Chine | Carsick Cars

CARSICK CARS – 蘑菇 蘑菇 MOGU MOGU (Music Video) from Maybe Mars / 兵马司 on Vimeo.

Le groupe a fait l’ouverture de Sonic Youth lors de la tournée chinoise de ce dernier. Pas vraiment une découverte donc. Sauf pour moi ce qui est bien déjà et peut-être pour vous, ce qui serait bien aussi.

Encore plus de Carsick Cars sur leur site officiel.

Corée du Sud | Guckkasten

Un morceau intense. Ca part dans toutes les directions et pourtant il y a une cohérence. Décidément l’Asie déchire. Pour en savoir un peu plus sur Guckkasten: leur page sur last.fm

Japon| The Birthday

Bon je le confesse bien volontiers, on est loin, loin de la découverte de derrière les fagots. On est même loin d’un groupe indé puisque le label est universal (c’est d’ailleurs pour cela qu’il faut aller voir la video sur Youtube). Mais c’est un clip, c’est japonais et la chanson (qui s’appelle à priori カレンダーガール) est très classe alors on va pas trop se la jouer. Et puis il y a un petit côté écorché vif qui me plait bien.

Hawaii | The Hell Caminos

C’est du punk, du bon vieux punk des familles. Peut-être pas la révélation du siècle mais si on aime le punk, ça le fait. Eh puis quoi, du punk hawaïen ça a quand même une autre gueule que du punk londonien. Enfin aujourd’hui du moins.

Montréal | Silver Mt. Zion

Ce groupe ou collectif a une histoire assez unique. Allez vous ballader dans leur site. Un vrai labyrinthe. Un réel univers. Et prenez le temps d’écouter ce “1,000,000 Died To Make This Sound” extrait de leur superbe album “13 Blues For Thirteen Moons

Toronto | Whale Tooth

Le clip en lui-même c’est du live donc visuellement rien de nouveau. Mais le son, la musique, la voix de la chanteuse, le guitariste qui marche discrètement comme Angus Young ça me plait trop. Et l’autre clip Under These Stars dispo sur leur site, j’aime  tout pareil. Bref, un vrai coup de foudre comme j’en ai régulièrement avec ce tour du monde.

Ontario | The Racoon Wedding

Il y a de la joie dans ce bordel. Ca part un peu dans tous les sens –mais pas tant que ça- et le chanteur a un style bien à lui. Bref c’est frais comme on dit dans les magazines musicaux quand on ne sait pas quoi dire. Pour en découvrir plus, ça se passe sur leur Myspace.

Californie| Dorian Wood

Attention OVNI. Attention Chef d’oeuvre. Dorian Wood, je l’aime déjà comme si je le connaissais depuis des années. Mélange de Nick Cave, Tom Waits, REM et même Antony & the Johnsons. Une sorte de cabaret. Avec accordéon, cuivre et piano. Et il y a ce Pianos and Bricks. La musique, sublime. La voix totalement envoutante. Et ces images pour le moins perturbantes…

image_thumb13Next… Encore le Canada .

Et pas de tour du monde sans carte du monde…